9 mars 2018


La data sémantique donne le ton

Et si la tonalité d’une marque sur le web était une affaire de datas ?

Les analyses sémantiques, notamment, opérées sur de « gros » volume de contenus, renseignent sur l’orientation donnée au contenu d’une marque. Par exemple, sur un site e-commerce et une base de 3 500 000 mots, nos analystes ont « trouvé » 12 000 mentions faisant référence à une famille de valeurs « performatives » (à savoir principalement du conseil, le performatif représentant des verbes d’action) et 1 150 faisant référence à une famille « esthétiques ». Dit comme cela, rien n’est grave. Ça l’est si le discours et la stratégie de la marque sont positionnés sur le design, l’élégance. Car cela signifie que la « vitrine » sémantique disponible au(x) public(s) n’est pas cohérente avec la stratégie et les investissements de la marque. Dommage ! Le bon mot ne suffit pas. Encore faut-il qu’il soit sémantiquement pertinent.