20 juillet 2018


#TRANSFORMATION
Ecouter, entendre, expliquer et convaincre

La transformation de l’entreprise ne se décrète pas : elle se prépare, s’explique et s’accompagne. Une communication porteuse de sens et participative est l’une des conditions de son succès.

S’adapter pour survivre. Innover pour durer. Dans un monde qui change à une vitesse inédite, aucune entreprise n’échappe à cet impératif : la nécessaire transformation de son modèle. Cependant, l’expérience a montré que rien ne peut se faire sans l’adhésion et l’engagement des hommes et des femmes qui font l’entreprise au quotidien.

Avant d’engager cette transformation, il y a des préalables à respecter. Le premier, pour l’entreprise, est d’apprendre ou de réapprendre à écouter et à entendre ses collaborateurs. Car chacun se posera des questions : « Que va m’apporter ce changement ? Pourquoi ne suis-je plus adapté à mon poste ? Est-ce qu’on va écouter mes propositions, mes envies, mes craintes ? »

Il y a en conséquence un travail d’investigation à mener pour identifier les attentes des différents publics internes et mesurer, chez chacun, le niveau de compréhension et d’acceptation du changement, afin de programmer, éventuellement, des mesures d’écoute et d’accompagnement à la carte.

C’est sur la base de ce travail d’écoute approfondie qu’un projet de transformation pourra être mis en œuvre, par phase et par public. C’est aussi à partir des résultats de cette investigation préliminaire et de la définition des problématiques par publics qu’on pourra élaborer un plan de communication pour accompagner cette transformation. Pour expliquer et pour convaincre, ce plan de communication sera piloté, testé et adapté régulièrement afin de ne jamais laisser les collaborateurs dans l’attente.

Cette démarche peut être inclusive, permettant aux collaborateurs de devenir eux-mêmes contributeurs. C’est même recommandé car l’univers digital nous impose d’imaginer un monde plus collaboratif et plus réactif aux interactions de l’entreprise et de son environnement. En arrivant dans leur entreprise le matin, les collaborateurs ne pénètrent pas dans un monde parallèle déconnecté du réel : ils interagissent avec l’ensemble des informations dont ils disposent.

Avec un espace d’expression élargi au sein de l’entreprise, la prise de parole interne ainsi libérée devient une occasion de dialoguer, de réfléchir ensemble et de définir ou redéfinir un objectif commun. Un collaborateur saura toujours faire la différence entre son expression sur sa page Facebook personnelle et le réseau social de son entreprise où, on le sait d’expérience, le métier, les méthodes de travail, les échanges de bonnes pratiques sont les contenus les plus diffusés et les plus partagés.

Seul un changement porteur de sens pourra être partagé par tous. C’est pourquoi l’entreprise se doit de fournir à ses collaborateurs la même qualité de contenu et d’outils qu’à ses clients. Les publics internes doivent faire l’objet de la même attention. Avec le même objectif : donner envie, fidéliser, satisfaire, être authentique.